Hyundai Kona 2018 versus Toyota C-HR : un combat difficile pour Toyota

Il y a trois ans, on ne parlait à peu près pas des VUS urbains ou sous-compacts. On parlait plutôt de VUS compacts et ces modèles étaient pour la plupart les véhicules utilitaires sport d’entrée de gamme de leurs constructeurs respectifs. Les temps ont bien changé et les constructeurs savent l’intérêt que portent les consommateurs envers les véhicules polyvalents, mais abordables et économiques en carburant également.
La croissance du segment a donc été fulgurante et les manufacturiers ont été contraints de développer rapidement des produits de qualité. Chaque manufacturier y a été de sa propre stratégie. Alors que Hyundai a pris son temps afin d’élaborer le meilleur véhicule possible pour le segment des VUS sous-compacts, Toyota a pour sa part décidé d’y aller avec un VUS rebaptisé qui appartenait initialement la marque défunte Scion.
Nous nous retrouvons donc avec un VUS sous-compacte qui a assurément certaines caractéristiques intéressantes, mais qui doit affronter des modèles mieux pensés, mieux élaborés, et simplement plus intéressants.
Toyota C-HR vs Hyundai Kona : plus de tout dans le Hyundai
Le gros problème du Toyota C-HR, c’est son prix. Offert à partir de 24 750 $, le C-HR est de loin le VUS sous-compact le plus dispendieux. Pire encore, à ce prix on a droit à un modèle à traction alors que la traction intégrale n’est même pas offerte dans le Toyota.
Le Hyundai Kona est pour sa part disponible à partir de 20 999 $ en version de base, près de 4 000 $ de moins que le Toyota C-HR. Ensuite, la traction intégrale est offerte à partir d’environ 23 000 $. Nous avons donc droit à un véhicule beaucoup plus agile et beaucoup plus sécuritaire particulièrement en hiver, pour 2 000 $ de moins. Avouez que c’est difficile à digérer comme différence de prix.
Si nous payons notre Kona le même prix que notre C-HR, nous aurons droit à la traction intégrale, le volant chauffant, le système de surveillance des sorties de voie, la surveillance des angles morts et les jantes de 17 pouces. Bref, au niveau de ce que nous donne chaque modèle pour notre argent, le Hyundai Kona est réellement à un autre niveau.
C’est le même constat sous le capot. Le Hyundai Kona 2018 propose deux moteurs dont celui de série offre 147 chevaux et 132 lb-pi de couple. Le C-HR offre quant à lui 144 chevaux. La différence est peu, mais le moteur du Kona est plus économique en carburant. Ensuite, il est possible d’opter pour un moteur turbo qui fait grimper la puissance à 175 chevaux pour le même prix ou presque que le C-HR de base.
Dans le cas du Hyundai Kona, sa compétition provient plutôt de chez Kia, Nissan et Mazda. Le Toyota C-HR, quant à lui, n’est simplement pas dans le coup.

Laisser un commentaire

Fermer
Compact / intermédiaire

CLAVARDEZ